Vaincre le syndrome de l'imposteur

Le syndrome de l’imposteur est un phénomène psychologique où une personne doute constamment de ses compétences, de ses réalisations et a peur d’être exposée comme un imposteur malgré des preuves évidentes de succès. Les personnes qui souffrent du syndrome de l’imposteur ont tendance à minimiser leurs réussites, à attribuer leurs succès à la chance ou à des facteurs externes. Elles se sentent comme des fraudeurs qui ne méritent pas leurs accomplissements.

Les signes

Voici 5 signes qui pourraient indiquer que vous souffrez du syndrome de l’imposteur :

1. Vous doutez constamment de vos compétences et de vos réalisations, même lorsque les autres vous complimentent.


2. Vous avez peur d’être exposé comme un fraudeur ou un incompétent, malgré des preuves du contraire.


3. Vous avez du mal à accepter les éloges et les succès, les attribuant souvent à la chance ou à des circonstances extérieures.


4. Vous vous mettez la pression pour être parfait(e) dans tout ce que vous entreprenez, ce qui peut entraîner du stress et de l’anxiété.


5. Vous avez tendance à minimiser vos succès et à maximiser vos échecs, vous focalisant sur vos erreurs plutôt que sur vos accomplissements.

Le syndrome de l’imposteur peut toucher tout le monde, indépendamment de l’âge, du sexe, de l’origine ethnique ou du statut socio-économique.

Cependant, certaines études ont montré que les femmes et les minorités sont plus susceptibles d’en souffrir. 

Les conséquences

Ce syndrome peut avoir un impact négatif sur la carrière et la vie personnelle d’une personne. 

Il peut entraîner une sous-évaluation de ses compétences et une réticence à accepter de nouvelles opportunités. Les personnes atteintes du syndrome peuvent également éviter de demander une promotion ou une augmentation de salaire, craignant de ne pas être à la hauteur.

Sur le plan personnel, le syndrome de l’imposteur peut entraîner une faible estime de soi, une dépression et une anxiété chronique.  Elles peuvent également avoir du mal à établir des relations de confiance avec les autres car elles craignent que leurs défauts soient découverts.

Pour vaincre le syndrome de l'imposteur:

1/ Conscientisez: Il est important de reconnaître que l’on en souffre.

2/Prenez conscience de vos pensées : Identifier les pensées négatives et autodestructrices liées au syndrome de l’imposteur. Remplacez-les par des pensées positives et réalistes.

3/Parlez de vos sentiments : N’hésitez pas à en parler à des proches, des amis ou un professionnel de la santé mentale. Exprimez vos doutes et vos peurs peut vous aider à les surmonter.

4/Apprenez à accepter les compliments : Au lieu de les rejeter, remercier les personnes qui reconnaissent vos compétences et vos réalisations.

5/Fixez-vous des objectifs réalistes : Éviter de vous mettre la pression pour être parfait(e) dans tout ce que vous entreprenez. Fixez-vous des objectifs réalisables et félicitez-vous pour vos progrès, même les plus petits.

6/Pratiquez l’auto-compassion : Soyez bienveillant(e) envers vous-même et traitez-vous avec la même gentillesse que vous réservez aux autres. Acceptez vos erreurs comme des occasions d’apprentissage et de croissance.

7/ Prenez soin de vous : Accordez-vous du temps pour vous détendre, vous reposer et vous ressourcer. Une bonne hygiène de vie, incluant une alimentation équilibrée, de l’exercice physique et un sommeil suffisant, peut contribuer à renforcer votre confiance en vous.


A retenir

En acceptant ses imperfections et en apprenant de ses échecs, on peut progressivement surmonter le syndrome de l’imposteur et retrouver confiance en soi.

N’oubliez pas que vous êtes capables et légitimes, peu importe les doutes que vous pouvez ressentir.

Votre Instant Thérapie